Histoire de l’ AFAO

Du 27 au 29 septembre 2009, à l’occasion des VIe Jeux de la Francophonie à Beyrouth (Liban), les académies nationales olympiques (ANO) de Centrafrique, de France, du Mali, de l’Ile Maurice et du Sénégal se sont réunies pour envisager la création d’une Association francophone des académies olympiques (AFAO).

JFbeyrouth090929aCette rencontre, initiative de l’ANO française et de son président d’honneur, André Leclercq, en conclusion des travaux de son séminaire de novembre 2008, a abouti à la création, le 29 septembre, de l’ AFAO, dans un but conjoint de promotion des valeurs de l’Olympisme et de la francophonie.

JFbeyrouth090929c

Pour la France, cette dynamique apportait, en particulier, une réponse aux sollicitations dont étaient l’objet les représentants de la France participant aux sessions de l’Académie internationale olympique (AIO) à Olympie, notamment de la part des représentants des pays francophones africains.

Désormais, 25 académies nationales olympiques sont membres de l’AFAO. Celle-ci, après est hébergée au sein de la Maison du sport français, siège du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) au 1 avenue Pierre de Coubertin, 75013 à Paris.

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est partenaire de ce projet réalisé grâce à l’appui du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), avec le soutien de la Conférence des ministres francophones de la Jeunesse et des Sports (CONFEJES). Audrey Delacroix, Commissaire à la langue française aux Jeux olympiques à l’OIF et Youssouf Fall, secrétaire général de la CONFEJES, représentaient d’ailleurs leurs institutions respectives lors des travaux de création de l’AFAO à Beyrouth.

Le CNOSF, l’OIF, la CONFEJES, la Conférence des Ministres de l’Education des Etats et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) participent aux initiatives de l’AFAO et à son développement.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close